Événements


Dé mo kat pawol !

Une émission en direct sur YouTube et Facebook ! A revoir ici :


Dimanche 16 Mai 2021 à 10 heures

Les abolitions de l’esclavage et les enjeux de mémoire de l’esclavage  

( espace public, Loi Taubira, enseignement) 

Avec

Audrey CÉLESTINE, est docteure en science politique de l’IEP de Paris, elle a soutenu une thèse portant sur les liens entre processus de mobilisation et constructions identitaires chez les Antillais en France et les Portoricains aux Etats-Unis.
Ses recherches actuelles comportent deux axes principaux, il s’agit d’une part d’une sociologie historique de l’Etat en France et aux Etats-Unis à partir de leurs territoires caribéens (Antilles françaises et Puerto Rico) et d’autre part d’une analyse des divers enjeux soulevés par le mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis. Elle est Maîtresse de conférence à l’Université de Lille.

Jessica PIERRE – LOUIS, Docteure en Histoire, elle a soutenu une thèse portant sur “les Libres de couleur face au préjugé : franchir la barrière à la Martinique aux XVIIe-XVIIIe siècles”. Spécialisée sur l’histoire sociale de la Martinique au XVIIIe siècle, en particulier sur les Libres de couleur, le préjugé de couleur et les processus de catégorisation socioraciale, elle propose depuis 2016, ses services de chercheuse-formatrice via Tan Listwa. Il s’agit de répondre aux nombreux besoins des institutions et organismes en lien avec la culture et le patrimoine (réalisation de dossiers documentaires, base de données historiques, médiation, formation… ).

Dominique ROGERS est maîtresse de conférence en histoire moderne à l’université des Antilles. Spécialiste des sociétés antillaises modernes et plus particulièrement de la partie française de Saint-Domingue, elle s’intéresse également aux petites Antilles et aux relations entre l’Afrique et les Antilles. Elle est membre du bureau du Centre International de recherches sur les esclaves et les traites depuis 2005. Enfin, elle siège à la Commission Territoriale de la Recherche Archéologique des Outre-Mer, depuis février 2016.

et les membres de la Team Oliwon Lakarayib :

Stéphanie BELROSE, Elsa JUSTON et Elisabeth LANDI.


Un événement soutenu par la Fondation pour la mémoire de l’esclavage.